Rencontre avec Pierre Lauret

Quand on fait du vin, on pense à ceux qui vont le boire…

Évidemment, le vin est un symbole incontesté de partage. Nous tâchons d’élaborer un produit de plaisir qui nous ressemble mais qui soit aussi capable de séduction. Chaque année est d’ailleurs un nouveau défi lancé, un nouvel équilibre à trouver entre ce que la nature nous offre, ce que nous voulons en faire et ce que les consommateurs peuvent rechercher. Bien sûr, on ne veut pas travailler dans le repli absolu de nos traditions, ni céder notre savoir-faire aux sirènes des tendances. Ici comme ailleurs, tout est question de mesure. Il faut savoir écouter nos publics pour y trouver un meilleur écho tout en défendant, millésime après millésime, ce qui fait la personnalité de Pindefleurs.

Justement, qu’est-ce qui fait la singularité du Château Pindefleurs ?

Notre grand vin, je crois, honore le nom du Château en présentant un bouquet heureux entre force et délicatesse. Le nez harmonise la fleur et le fruit : des accents de myrtilles et de violettes, relancés par des touches torréfiées. À l’œil, sa robe joue la densité du grenat et propose de jolis reflets pourpres. Dégusté jeune, le vin présentera une véritable fraîcheur que les années préciseront en une bouche soyeuse. Son caractère est rond, juteux et velouté. C’est là d’ailleurs l’un des objectifs de notre travail : donner au fruit l’occasion de se déployer avec autant de finesse que de persistance.

logo pindefleurs blanc
SAINT-EMILION GRAND CRU

Il existe aussi une cuvée spéciale, baptisée « Les Enfants de la Plaine »…

Oui, « Les Enfants de la Plaine » est une petite cuvée, plutôt confidentielle, que ma sœur et moi souhaitions créer pour fêter nos retrouvailles au Château. Il s’agissait pour nous d’exprimer, à côté de notre savoir-faire traditionnel, notre capacité à explorer et à proposer des choses nouvelles. Cette cuvée 100% merlot, nous l’avons donc voulue décontractée et plus accessible, tant au niveau du prix que du goût, à l’image de l’étiquette qui sort elle aussi quelque peu des codes plus attendus de Saint-Émilion. Le vin est d’ailleurs conçu sans souffre ni élevage en barrique, toujours au profit du fruit. Au nez, c’est une cerise en vedette qui annonce, bien sûr, une bouche très ronde et gourmande…

logo "les enfants de la plaine"
SAINT-ÉMILION